Tokyo Fashion Show

Site dédié à la mode japonaise.

Articles

Japan Expo: Manami Okazaki et street culture

Posted by MiNi on July 9, 2011 at 1:35 PM

Conférence sur la street culture et les sneakers (baskettes américaines) au Japon

     Le Dimanche 3 juillet, la Japan Expo a accueilli Manami Okazaki, auteur japonaise spécialiste des cultures alternatives japonaises. Ses écrits ont paru dans des publications japonaises et internationales comme Time Out Tokyo,Skin Deep, CNN Traveller, Japan Times, Maxim,FHM et Acclaim. Manami Okazaki a présenté lors d'une conférence son dernier livre KICKS JAPAN consacré à la street culture au Japon et plus particulièrement à la mode des sneakers(baskets). Elle a collaboré pour cette ouvrage avec le photographe Geoff Johnson qui photographie les cultures alternatives japonaisesdepuis plus de 20 ans.

      La mode des sneakers est très intégrée dans la street culture japonaise. Les Japonais sontconnus pour leur extrémisme en matière de mode et le phénomène engendré par les sneakers est un excellent exemple de ces violents engouements. Manami Okazaki explique cet extrémisme par l'importance de la culture visuelle dans la mentalité japonaise. Réservés,timides, ils emploient leurs styles vestimentaires pour s'exprimer.Les sneakers sont donc plus qu'un phénomène de mode, il s'agit d'un moyen d'expression qui est désormais fortement ancré dans la street culture japonaise. Cet engouement est si fort que certains collectionneurs sont littéralement obsédés par ces chaussures ets ont prêt à tout pour obtenir les derniers modèles.

    Les sneakers japonaises sont particulièrement réputées dans le monde pour leurs designs originaux et leurs méthodes de fabrication qui allient souci du détail et recherche constante de la perfection. Les sneakers japonaises sont ainsi fabriquées avec des matériaux de haute qualité. Une autre caractéristique de la production nippone est de reprendre des modèles vintage et de les recréer à l'aide des nouvelles technologies.

     Manami Okazaki, après une présentation de cette mode, est revenu sur son origine. Jusqu'aux années 70, les sneakers sont réservés aux sportifs. Par la suite, leur usage se démocratise et elles deviennent un élément indispensable de la vie quotidienne. Ce mouvement s'amorce dans un premier temps aux États-Unis. Les sneakers deviennent particulièrement populaires grâce à l'influence de célébrités comme le groupe de Rap RUN DMC actif de 1980 à 2000 ou le basketteur Mickael Jordan qui signe en 1984 un partenariat avec Nike.

     C'est à ces personnalités que l'on doit l'émergence d'un nouveau style vestimentaire qui deviendra caractéristique de la culture hip hop.Le film américain Wild Style, film emblématique sur la culture hip-hop paru en 1982, a aussi un formidable impact au Japon.


 


 

Il amène l'émergenced'un nouveau courant musical et la création d'une véritable culture hip-hop au Japon. DJ Krush de son vrai nom Hideaki Ishii, artiste japonais reconnu à l'échelle internationale, est l'un des pionniers de ce mouvement.


     C'est à la suite duvisionnage de ce film qu'il décide de se lancer dans ce style. Il forme vers la fin des années 1980 le groupe Krush Posee qui devint un des pilier de la scène Hip Hop au Japon et continue par la suite sa carrière en solo. Ce film a donc eu une grande influence sur la street culture japonaise. L'avènement en 1995 du modèle Nike Airmax fini de conquérir les designers japonais. Des magasins de sneakers s'ouvrent dès lors dans le quartier d'Ueno en lien avec des magasins de musique.

   Manami Okazaki distingue deux vagues d'influence dans la mode des sneakers, la première venue des États-Unis dans les années 1980 est caractérisée par des motifs colorés et voyants, la seconde venue d'Europe apporte unere cherche de qualité qui est désormais une des raisons du succès des sneakers japonaises. Cependant, bien qu'il s'agisse d'un phénomène inspiré essentiellement de la culture américaine,l'histoire de la basket a aussi des racines au Japon. La marque Onitsuka Tigers existe en effet depuis 1949 et demeure encoreaujourd'hui très importante.

   Avec le temps, Harajuku remplace Ueno en tant que temple de la basket. Ce quartier rassemble à lui seul plus de 450 magasins dédiés à ce type de chaussures. Les éléments de la culture hip-hop américaine comme les baskets,le bronzage sont repris mais sont désormais intégrés à la culture urbaine japonaise, on assiste à une véritable fusion entre ces deux street style qui amène la naissance d'un nouveau courant à part entière, l'Ura-Hara.


 

Manami Okazaki nous a ensuite présenté des designers importants comme Hiroshi Fujiwara,musicien, producteur et designer qui a été le pionnier de la ligne HTM de Nike et de la ligne Fenom de Levis, Jun Takahashi, le styliste de UNDERCOVER qui s'inspire à la fois de la mode japonaise et de la mode européenne et notamment française et Nigo, DJ et créateur dela marque BAPE qui a collaboré avec Jay Z, Kanye West et Pharell Williams. Lors de la conférence, elle a aussi évoqué des marques importantes comme Mad Foot, connue pour ses designs délirants, dont les modèles ont parus dans des magazines gyaru comme Popsister (première photo) ou I love Mama (deuxième photo).


 

      La mode des sneakers,bien qu'issue de la culture américaine, est désormais pleinement intégrée dans la mode des rues japonaises et est même devenue un élément emblématique des cultures alternatives japonaises. A l'heure actuelle, des créateurs de sneakers s'inspirent même de motifs traditionnels pour orner leurs modèles. Les sneakers japonaises ont su s'imposer internationalement et sont désormais un véritable symbole des modes urbaines nippones.

 

 

     La conférence de ManamiOkazaki nous a offert un aperçu passionnant de l'histoire de la mode des sneakers et de la culture artistique qui s'y rattache. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, nous vous invitons à lire l'ouvrage de Manami Okazaki KICKS JAPAN paru cette année.

 Plus d'infos sur ce sujet ici:

http://www.kicksjapan.com/

http://kicksjapannews.blogspot.com/


 

 


Categories: Reports

Post a Comment

Oops!

Oops, you forgot something.

Oops!

The words you entered did not match the given text. Please try again.

Already a member? Sign In

0 Comments